Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, août 2 2010

L'écriture c'est dur...

Fiston a voulu me créer un blog.
Je ne voulais pas.
Fiston a insisté.
Mais je n'ai rien à dire lui ai-je répondu...
Il a fait la grimace, a jeté un oeil désespéré vers la télé qu'il n'arrivait pas à entendre chaque fois qu'il venait me visiter.
Que veux tu donc que j'écrive?
Ce qui te passe par la tête!
Et comme rien ne résiste à un Fiston qui insiste, il a créé mon blog.

La maman de Fiston est curieuse! J'ai donc voulu voir comment fonctionnait ce truc...Et j'ai écrit n'importe quoi! Ca doit encore se trouver quelque part, tout au début de ce blog.

Pendant que fiston m'incitait à écrire ce n'importe quoi, et à même utiliser le "je" que j'avais lors de mes études appris "être haïssable", Grand Fiston essayait de me ré-apprendre l'orthographe et la grammaire. J'avais beau lui dire que les fôtes s'été mon stile et qu'il fallait que je libère mon imagination: je ne suis pas certaine qu'il m'ait crue.

Au début, les commentaires n'émanant que de mes deux fils, je croyais qu'ils étaient mes seuls lecteurs et n'écrivais donc que pour eux.
Continuant son initiation, Fiston m'a inscrit sur "blog-it express": le choc! Il y avait près d'une quinzaine de personnes qui venaient me lire chaque jour. On a eu beau me dire que beaucoup de blogueurs dépassaient plus que largement la centaine de visiteurs, je me suis soudainement sentie la reine de la blogosphère et ai décidé de faire quelques efforts.

Il se trouve qu'à cette période là je suis partie une semaine en Mauritanie.
J'ai donc raconté mon voyage: cela me fut assez facile car le programme n'avait pas été trop chargé et j'avais eu le temps de prendre des notes chaque soir; je me suis juste contentée de les enjoliver. J'y ai gagné quelques lecteurs.
Aussi, entre deux critiques de films ou de livres, et quelques coups de gueules salutaires pour ma santé mentale je me suis lancée dans des séries: il y eu celle sur l'Education Nationale où j'ai raconté ce que j'avais vécu de la maternelle à l'obtention de mes deux Bacs: un billet par année; comme j'avais parfois redoublé, ce fut long.
Puis j'ai eu la série sur les musées: je m'inscris régulièrement à l'université inter-âge de la Sorbonne; une série m'ayant particulièrement plue j'ai donc voulu en faire découvrir à mes lecteurs la richesse; ce fut astreignant mais pas trop difficile à écrire puisque je prenais beaucoup de notes.

Puis j'ai fait un voyage en Chine: programme extrêmement chargé, pas le temps, ni le courage d'écrire sur mon carnet le soir.
J'ai alors découvert que mon blog pouvait m'être bénéfique: pour raconter ce voyage je n'avais que mon programme, un guide, des photos et de vagues souvenirs: j'ai par conséquent du reconstruire tout le périple, redécouvrir des souvenirs que j'avais oubliés et pourquoi pas compléter avec ce que je n'avais pas vu.
Ce fut très difficile pour moi; mais je ne le regrette pas, car ce double voyage m'a été extrêmement enrichissant.

Les Etats Unis devaient être plus facile à raconter: nous faisions nous même notre programme; nous n'avons jamais été obligé de faire sonner notre réveil et pouvions trouver du temps pour écrire le soir.

Cétait sans compter une curiosité insatiable: celle de Belle Fistonne et de Fiston qui étaient venus avec quelques idées; celle d'une famille accueillante qui attisait la notre avec plein de propositions alléchantes; et la mienne plus immédiate puisque je voulais souvent m'arrêter ou aller voir ce qu'il y avait au bout de la rue...même si après 3 pas je m'écroulais de fatigue!

Nous voilà au présent: comme je n'ai rien préparé avant le voyage, je me suis engagée pour sa narration quand nous serions rentrés.
J'ai depuis longtemps mon plan en tête.
Je savais que j'aurais quelques difficultés avec la "géo" qui concerne le chapitre I, car cela n'a jamais été ma matière préférée. Mais bon, laborieusement, je crois ne pas trop mal m'en sortir; il me reste encore quelques billets à écrire et j'arriverai au deuxième chapitre ayant trait aux Amérindiens.
Je ne vous cache pas que celui là m'attire bien plus! tellement plus que je viens de commencer le troisième livre concernant le sujet; et plus je lis et j'apprends de choses sur leur vie, leur cultures et leurs rituels, plus je me pose de questions. Et plus je me demande comment je vais pouvoir en parler sur ce blog, en allant à l'essentiel, sans vous noyer, tout en vous en disant assez.

Résultat: alors que je me demandais quoi écrire sur un blog, je me retrouve avec trop de choses à écrire. Car les voyages ne sont pas tout: j'ai à côté de moi 2-3 livres dont j'aimerais vous parler; en tête une ou deux expos et même quelques "râleries" en réserve!

Mais puisqu'à toute histoire il faut une morale en voici une, suivie d'une amoralité:
La morale: jeunes blogueurs, si vous voulez maintenir les capacités cognitives de vos ancêtres, créez leur un blog et obligez les à y écrire (mais ne rêvez pas: ils vous parleront toujours autant pour vous dire ce qu'ils vont écrire et comment!).
L'amoralité: le nombre de lecteurs ne dépend pas de la qualité de l'écrit: j'ai dépassé plusieurs fois les 2000 lecteurs/jours pour un billet écrit en 5 minutes sur un livre que je n'avais pas encore lu (depuis je l'ai lu et il y avait longtemps que je n'avais pas autant ri!).
Par contre je peux m'estimer heureuse quand mes petits billets fignolés, après plusieurs heures de travail, atteignent dans le meilleur des cas une centaine de lecteurs.

Pour qui écrit-on sur un blog? pour soi ou pour les autres?

mercredi, juillet 29 2009

J'm'y remets

En vacances depuis 10 jours...
Où ça?
Chez moi!
Toute seule?
Non, même si depuis une semaine Grand Fiston est parti pour de nouvelles aventures au Tchad; une flemme sur dimensionnée m'a accompagnée; elle serait même encore là, mais lundi boulot! Il est donc temps qu'elle me décolle...Pfuiit...fiche le camp flemme...C'est fou ce qu'elle m'aime celle là...

Bon j'ai quand même fait quelques trucs de ma liste "à faire pendant les vacances" comme:



de la gelée de groseilles à maquereaux,

recoller le couvercle de ma première théière (bientôt quarante ans quand même!),

un peu de courrier, commencer vaguement, très vaguement à trier des papiers, et, grand oeuvre de ces minis vacances, mettre des crochets pour suspendre mes tisanes entassées n'importe comment, Ah mais!

      

             

Bon, faut démarrer lentement: demain j'essaie de vous donner mon avis sur les derniers films vus...

vendredi, juin 13 2008

Petits travaux à faire? Appelez " 3615 jelaipa"

Quelques outils comme des ciseaux à bois, un marteau et une lime ronde :           Et voilà des trous presque ronds :           Désolée pour le contre jour, mais pas le choix. Maintenant on rajoute un tourne vis,           Et voilà; c'est vissé..           et voilà que cela ferme




Et même que l'on peut ouvrir





Et tout cela gràce aux outils d'un vieux monsieur, sculpteur sur bois, décédé depuis plusieurs années, et qui avait légué ses outils à Fiston.Il ne se doutait pas que ce serait moi qui les ferais revivre pour faire des trous ronds qui ne sont pas ronds.Désolé Pierre, j'ai fait ce que j'ai pu!



samedi, juin 7 2008

La pièce était trop calme

Une pièce trop calme

Billet rédigé pour les Impromptus Littéraires

La pièce était trop calme pour engager une conversation ou développer une pensée.

C'était un huis clos.

Aucun dialogue.Juste des regards.

Lui se lève de sa chaise.

L'Autre le regarde et grimace.

Elle Lui sourit,

Lui s'arrête.

Elle se lève et esquisse un pas de danse.

L'Autre se prend la tête dans les mains.

Lui va s'asseoir sur le banc.

L'Autre se lève à pas feutré et lève les yeux au ciel.

Une heure que cela dure.Comme un lent mouvement perpétuel.

L'ennui! Les pieds raclent le sol.De petites toux envahissent le silence.Des bruissements se font entendre.

Un autre hirsute entre, la tête baissée et se couche par terre.

Silence toujours.

Quelqu'un ronfle.

La salle se vide doucement.

L'entracte n'est que dans une demie heure.

jeudi, mai 22 2008

Et si nous fêtions cela..........

Vous pensez qu'il y a 100 roses là ?

Et même si on compte celles de l'autre côté ?

Toujours pas ? alors ajoutons celles-ci.....

Et encore celles là...

A mon avis le compte y est presque; de toutes façons celles ci comptent double car elles ont fait la guerre, ont déménagé plusieurs fois et en plus ont l'odeur la plus forte (même si les rouges se défendent pas mal....)

Mais que fêtons nous donc avec 100 roses?

Devinez ?

lundi, mai 12 2008

L'Education Nationale et Moi : y'a pas ce week end

Parce que il y a plein d'herbe dans mon jardin?

Le problème c'est qu'il y en a toujours autant ce soir!

Parce que j'ai bricolé ?un peu, oui!

Voilà une chaise après que grand (gros ?) garçon se soit un peu étiré, dixit lui :

Et puis il nous a laissé la chaise et moi, pour partir en vacancescontinuer ses vacances hors de la maison; alors je me suis débrouillée avec la chaise:

Et maintenant la chaise est contente et moi aussi!

Mais ce qui m'a vraiment empêcher d'écrire est ceci

Je vous en parlerais ultérieurement......

jeudi, avril 24 2008

Moi aussi je sais cuisiner quand je veux!!!

Aujourd'hui pour fêter le remplissage de ma cuve à fuel (et surtout pour me soutenir dans cette dure épreuve) beau frère et nièce sont venus manger à la maison.

Nous avons commencé par ça :

Bon d'accord, cela a une sale tronche! Mais qu'est ce que c'était bon ! En plus je l'ai inventé!!!

Des asperges vertes cuites et taillées en morceaux + du soja blanchi une minute.Le tout assaisonné d'anchois pilés et d'ail écrasé dans de l'huile de sésame avec une lichette de vieux vinaigre.C'est tout.. huum .......

Ensuite du cassoulet au confit de canard! mais pas de photo, car j'ai juste ouvert le gros bocal acheté à la foire au fromage de coulommiers......

un peu de brie de Nangis et de Meaux........

Et alors le dessert....Oh là là.....

Tarte à la fraise sur lit de rhubarbe...

OH NON ! je n'ai plus faim ! juste une toute petite part pour te faire plaisir....Résultat 15 minutes plus tard à trois:

Le tout arrosé d'un petit "pécharmant".

Et dire que demain c'est cantine......